IEB : participer à une enquête sur les pratiques "méditatives"

Bonjour

Nous vous transmettons ci-dessous la demande de notre collègue Lionel Obadia, professeur d'anthropologie à l'Université de Lyon et à l'Institut d'Etudes Avancées de Strasbourg.
Nous vous remercions à l'avance si vous acceptez de répondre favorablement à sa demande !
Cette annonce avait déjà été diffusée en mars 2015, mais Lionel Obadia n'avait pu, à l'époque, mener à bien cette enquête... Il nous a demandé de renouveler sa diffusion car il va la reprendre très bientôt !

Bien à vous
L'équipe  pédagogique de l'IEB
 


Demande de participation à l'enquête : « pratiques méditatives et espaces privés »

Dans le cadre d'une enquête ethnologique que je mène actuellement, je suis à la recherche d'adeptes d'une tradition asiatique (bouddhisme principalement, mais hindouisme aussi) ou de pratiquants du yoga ou de méditation qui accepteraient de dévoiler leurs habitudes pratiques à leur domicile : ce dernier point est fondamental car c'est ce qui fait précisément la singularité de cette enquête.

Beaucoup de choses ont déjà été dites ou publiées à propos des traditions asiatiques, du bouddhisme, du yoga ou de la méditation soit dans le cadre des espaces publics, de la sociologie de leurs adeptes ou pratiques, de leur place dans les médias, ...
Cette recherche entend rapatrier l'analyse sur l'intime, dans un cadre privé et domestique (et non plus dans le cadre de temples ou centres de méditation) et vise essentiellement à saisir les manières dont s'organisent les espaces domestiques lorsqu'une partie de l'activité de méditation (ou de rituels) y est organisée : avec quels éléments matériels ? A quels rythmes ? Pour quelle durée ? Comment cette organisation impacte (ou pas) le reste de l'espace domestique ?
Au final, il s'agit de mettre en lumière cette part discrète et parfois secrète de la pratique des traditions asiatiques, au plus près de l'expérience ordinaire qu'en ont les pratiquants.

Cette enquête - à vocation scientifique - s'intéresse à toutes les traditions asiatiques ou les écoles de yoga, ainsi qu'à toutes les techniques de méditation, inscrites dans une tradition ou pas, spirituelles ou pas. Un choix d'interlocuteurs sera fait sur la base de la représentativité de ces diverses traditions ou écoles ou courants.
L'enquête respecte l'anonymat des personnes et leur vie privée : elle est conduite sous la forme d'entretiens enregistrés ou notés et d'observations, incluant des photographies des espaces domestiques, avec évidemment l'autorisation des résidents. Normalement, chaque personne intéressée devrait être rencontrée une fois au minimum, pour un temps d'enquête d'une ou de deux heures en moyenne, en s'ajustant aux contraintes de temps et obligations diverses.
Cette recherche donnera lieu à des publications scientifiques (articles) dont les participants recevront une copie à son achèvement.

Je remercie par avance toute personne intéressée à faire avancer cette recherche de me contacter à l'adresse suivante : lionel.obadia@univ-lyon2.fr

Lionel Obadia
professeur d'anthropologie, Université de Lyon
Institut d'Etudes Avancées de Strasbourg

vendredi 20 mars 2015