Le "Dossier" du mois

Bouddhisme et politique Publié le: Mardi, 3 février, 2015 - 14:59

Le "nationalisme bouddhique"
dans les pays du Theravāda

l'exemple du Sri-Lanka

Buddha-2e-visite-Srilanka_Kelaniya-Royal-Temple.jpgNotre site s'est fait l'écho, depuis plusieurs mois, de mouvements violents survenus dans plusieurs pays d'Asie du sud-est (Birmanie, Sri-Lanka, Thaïlande...) de la part de bouddhistes activites contre des populations de confessions musulmanes ou chrétiennes, notamment. De tels événements semblent a priori incompatibles avec les principes du bouddhisme mais force est de constater qu'ils deviennent de plus en plus fréquents... et qu'ils ne sont pas aussi nouveaux qu'ils le paraissent !
Dans ces pays professant majoritairement le bouddhisme du Theravāda, le nationalisme religieux est presque une longue tradition. Bien que mal connu du grand public occidental, ce phénomène est néanmoins bien étudié, et depuis longtemps, par les chercheurs... En effet, depuis ses origines, le Theravāda se présente comme un "bouddhisme d'état" dans lequel la Communauté des "moines" (bhikkhu-saṅgha) et le pouvoir, monarchique ou démocratique, sont voués à se surveiller, à se protéger et à se justifier mutuellement... au risque de bien des compromis, voire de dérapages plus ou moins contrôlés !
"Par quels mécanismes l’enseignement du Buddha peut-il servir d’aliment à une conception militante de la nation et à une philosophie de l’engagement dans le monde ?", telle est la question à laquelle répond une étude d'Eric Meyer, spécialiste reconnu du Sri-Lanka, dont nous vous proposons de lire de très larges extraits. Si cette étude concerne en priorité l'ancienne Ceylan, son analyse n'en est pas moins valable pour les autres pays d'Asie du sud-est, car l'influence des bouddhistes cinghalais a été décisive dans le processus identitaire religieux qui a donné naissance au "nationalisme bouddhique", principal levier de la lutte contre la colonisation (et la tentative de christianisation...) de ses pays, dans la première moitié du XXe siècle, puis des tentatives de "purification" qui ont suivies... jusqu'à aujourd'hui !
On y découvrira notamment le rôle central qu'a pu y jouer un bhikkhu aussi célèbre et réputé que Walpola Rahula, auteur du très célèbre "L'enseignement du Buddha, d'après les textes les plus anciens"... un "best-seller" en France et dans le monde entier pour toute personne en première recherche d'informations sur le bouddhisme.
[Nous proposerons une lecture "critique" de cet ouvrage de Walpola Rahula lors de la Soirée programmée le mardi 12 mai 2015]

légende de l'illustration : Selon la "Grande Chronique" de l'île de Ceylan (Mahāvaṃsa), le Buddha se serait rendu par trois fois dans l'île au cours de sa vie, instaurant ainsi un lien privilégié avec les Cinghalais et leur monarchie régnante. Lors de sa deuxième visite, illustrée ici, il aurait apaisé le conflit opposant deux prétendants au trône "de diamant", symbole du pouvoir sur l'île, apportant ainsi sa "caution" au pouvoir et au trône... (fresque du temple royal de Kelaniya)

Lire la suite